Le projet‎ > ‎

Retour à la case départ

Après les travaux, la région sera chamboulée par la nouvelle autoroute, ses échangeurs et ses routes d'accès.

Quelques années plus tard, les zones industrielles fleuriront.
Les bouchons se reformeront sur la nouvelle autoroute, celle-ci attirant du trafic additionnel et concurrençant les transports publics et la mobilité douce.

Pour apporter un changement sensible du niveau sonore il faudrait réduire d'un facteur 6 à 10 la densité de véhicules.
Inutile donc de répartir sur deux axes routiers le bruit excessif produit sur l'un d'eux. Le résultat pourrait être largement inférieur aux espérances.



Le retour des bouchons








A terme, un deuxième Crissier  ?


>>> Demandez le programme